Blog - A la une

Elle est subtile, à la fois physique et mentale, et peut nous faire déplacer des montagnes ou au contraire nous clouer au sol lorsqu’elle nous fait défaut. Elle, c’est notre énergie vitale, cette force de vie qui nous anime et nous permet de nous réaliser pleinement.

D’où provient-elle ? Comment la réveiller et la conserver ? Voici 5 clés pour ouvrir les portes de la vitalité.

Nous tirons notre énergie à la fois de notre alimentation, de notre repos, de l’oxygène que nous respirons et de nos capacités d’élimination. Notre environnement et la manière dont nous nous adaptons à celui-ci, ou pas, joue également un rôle important sur notre niveau d’énergie.

1. Notre alimentation

Si l’alimentation est une de nos principales sources de vitalité, manger entraîne également une dépense d’énergie spécifique que l’on nomme thermogenèse alimentaire ou dépense énergétique postprandiale. La dépense énergétique liée à l’acte alimentaire représente environ 10 à 15 % de notre dépense totale sur vingt-quatre heures.

Tout dépend bien évidemment du type d’alimentation dont il est question. Un repas riche et copieux composé de protéines animales et de glucides complexes par exemple, sera beaucoup plus difficile à digérer et générera une plus grande dépense énergétique qu’un repas composé de fruits frais ou de légumes crus. Qui n’a jamais ressenti de somnolence après un repas copieux ou mal associé ?

Ainsi, pour réveiller notre énergie, il est important, en premier lieu, de limiter les dépenses d’énergie dues à la digestion. On évitera au maximum les produits raffinées, ultra transformés, les conservateurs et autres colorants.

Attention également aux associations alimentaires. Certaines catégories d’aliments sont indigestes si elles sont prises ensemble. On peut citer en exemple les fruits frais qui doivent être impérativement consommées seuls – avant un repas ou minimum 2h après. Dans le cas contraire, leur digestion sera ralentie ce qui entraînera une importante dépense énergétique pour l’organisme et générera des fermentations.

Pour réveiller et conserver notre énergie, on fera la part belle aux aliments d’origine végétale, bruts, frais, vivants, qui contiennent naturellement des enzymes digestives et l’énergie des éléments qui les ont fait pousser et mûrir.

Les jus de légumes à l’extracteur sont également très intéressants pour apporter de la vitalité et mettre le système digestif au repos.

2. Repos, bien-être et surrénales

Pour réveiller notre énergie vitale endormie, il est important de permettre au corps de se régénérer grâce à un repos suffisant.

J’entends par repos un sommeil nocturne réparateur, et également des moments de repos en journée, qui permettent à notre réservoir d’énergie de se remplir par le biais, en particulier, des glandes surrénales.

Les glandes surrénales sont en quelque sorte les batteries de l’organisme. Ce sont elles qui fabriquent, entre autres, le cortisol, l’hormone d’adaptation au stress, et l’adrénaline. En cas de fatigue nous avons tendance à consommer des excitants, thé, café, voire même du sucre qui vont stimuler ces surrénales et nous donner le fameux « coup de fouet » dont nous avons besoin sur le moment et cette impression de ne plus être fatigué. Or la réalité est toute autre. En stimulant les surrénales, on finit par les épuiser petit à petit ce qui aboutit très souvent à de la fatigue chronique voire de l’épuisement. D’autre part le corps devra ensuite éliminer cette caféine (la théine est exactement la même molécule) qu’il reconnaît comme une toxine, ce qui va lui demander une dépense d’énergie supplémentaire.

Donc plutôt que de stimuler les surrénales, on va les soutenir, les régénérer en commençant par supprimer les excitants, puis s’accorder, nous l’avons vu plus haut, du repos aussi souvent que nécessaire, apprendre à gérer son stress, développer toutes les activités qui nous apportent du bien-être, adopter des pensées positives, développer notre créativité etc.

Les plantes médicinales adaptogènes seront également un très bon soutien pour régénérer les glandes surrénales : éleuthérocoque, schizandra, astragale, rhodiole… Elles vont permettre à l’organisme de s’adapter et ainsi de mieux résister au stress, qu’il soit physiologique ou psychologique. Nous verrons plus loin quels sont les mélanges de plantes qui en contiennent.

3. S’oxygéner

Respirer est le premier geste que l’on fait en venant au monde. Mais on oublie souvent à quel point il est important pour notre santé et notre vitalité.

Pratiquer une activité en extérieur pour s’oxygéner profondément, respirer en conscience par le ventre permet de faire circuler l’énergie dans le corps et favorise l’élimination des toxines volatiles via les poumons. Nous allons détailler ce point juste après.

4. Éliminer

Notre corps produit des toxines toute au long de la journée, à travers notre alimentation, l’air que nous respirons, l’eau que nous buvons, le stress, les divers produits chimiques avec lesquels nous sommes en contact, et tout simplement par le fonctionnement même de l’organisme que l’on appelle métabolisme basal.

Quand ces toxines sont présentes en trop grande quantité, elles peuvent entraver le bon fonctionnement de l’organisme et nécessiter de sa part un forte dépense énergétique.

L’élimination est donc une des fonctions les plus importantes.

Elle se fait grâce aux émonctoires, organes d’élimination que sont les reins, les intestins, les poumons et la peau, par le biais du foie également dont le rôle est de traiter les toxines et grâce à la lymphe qui dirige les déchets vers les émonctoires en vue de leur élimination.

Une alimentation bien choisie pour d’optimiser le fonctionnement des émonctoires, une activité physique douce et régulière pour faire circuler la lymphe, le jeûne, les monodiètes et les plantes médicinales permettront de soutenir les fonctions d’élimination de l’organisme.

5. Les plantes médicinales

Les plantes médicinales agissent sur tous les points que nous venons de voir pour réveiller et conserver notre vitalité : adaptogènes pour renforcer les surrénales, détoxifiantes pour stimuler les émonctoires et le foie, à tropisme respiratoire pour améliorer nos capacités d’oxygénation.

Si elles sont très efficaces prises indépendamment les unes des autres, il a été démontré que certaines plantes fonctionnement encore mieux si elles sont prises ensemble. Elles développent ainsi une synergie qui potentialise leurs effets.

C’est pour cela que les plantes Regenerescence se présentent sous formes de mélanges. Les mélanges eux-même ont parfois été regroupés pour créer ds packs synergie, pour des actions ciblées.

C’est le cas par exemple du pack Anti-fatigue et Vitalité idéal pour sortir des états de fatigue chronique, Anti-Insomnie et Sommeil récupérateur ou encore Humeur et Énergie positive.

Dans ces packs synergie, vous retrouvez des mélanges spécifiques qui agissent sur les points que nous venons de détailler pour réveiller et conserver l’énergie vitale.

Les mélanges Adreno 1 ou 2 contiennent des plantes adaptogènes, idéales pour soutenir et relancer les glandes surrénales. Les mélanges Endocrino 1 et 2 vont soutenir le système endocrinien dans son ensemble.

Pour la partie « détox », le mélange Pure élimination sera un bon choix pour soutenir tous les émonctoires. Pour une action plus ciblée sur les intestins il faudra choisir Intestinal 2, Intestinal 3 ou Parasito 1. Les reins quand à eux seront nettoyés en profondeur grâce à Reno 1.

Et enfin choisissez Lympho 2 ou Lympho 1 pour un drainage lymphatique doux ou plus profond.

The following two tabs change content below.
Naturopathe spécialisée en transition alimentaire, accompagnante en développement personnel, rédactrice web et maman, Nathalie est de nature intuitive, joyeuse et passionnée. Elle partage, à travers ses accompagnements et ses formations, une vision holistique de la santé et du bien-être pour une vie remplie de lumière, de joie et de vitalité.
0 réponses

Répondre

Vous désirez rejoindre la conversation?
Nous vous invitons à y contribuer!

Laisser un commentaire