Blog - A la une

IMG_0780

Nadine témoigne de sa grossesse pour laquelle son alimentation était essentiellement crue :

« Ayant déjà lu quelques rares témoignages sur le sujet auparavant, j’ai « tenté » l’expérience d’une grossesse avec une alimentation essentiellement crue, mais également avec de fréquents doutes et remises en questions, liés à des peurs générées par le corps médical ou par mon entourage, par crainte d’éventuels risques de carences…

Lorsque l’on porte la vie, on veut évidemment donner le meilleur à son enfant, et ce n’est pas toujours évident de rester en lien avec ses convictions, ceci sans avoir la certitude du résultat… En ce qui me concerne, durant 9 mois, ce fut un acte de foi au quotidien !

J’étais notamment suivie par une sage-femme plutôt conventionnelle, donc j’ai préféré ne pas trop lui en dire sur le sujet de mon alimentation.

Aujourd’hui, du haut de mes 38 ans, je suis maman pour une quatrième fois. Aussi, je voudrais vous partager mon expérience d’accouchement, après une grossesse que j’ai menée ayant une alimentation majoritairement crue…

C’est en Novembre dernier qu’a débuté ma grossesse, l’occasion pour moi de me lancer de manière plus assidue qu’auparavant dans une alimentation très souvent biologique, et en majeure partie vivante.

Un chemin plutôt facile et agréable, bien que nécessitant une certaine rigueur et discipline, par rapport aux repas à préparer à l’avance de manière à pouvoir les emporter à mon travail, ou aux courses de ravitaillement plus fréquentes qu’auparavant, produits frais oblige…

La grossesse s’est merveilleusement bien passée, et je dois reconnaitre que, plus que pour aucune autre, je me sentais avec une énergie intarissable, notamment en fin de parcours. En effet, malgré mes trois enfants de 6, 5 et 3 ans, je me voyais encore assurer la logistique de la maison, faire les courses, faire du vélo, passer la tondeuse, poncer, peindre ou même encore danser sans relâche, jusqu’au terme de ma grossesse… Bien sûr, je faisais régulièrement des siestes, mais mon énergie de base était bonne. J’avais pris 8 kilos et me sentais bien dans mon corps…

 

D8C_2627

Le jour J, je me suis vue accoucher à l’hôpital dans une ambiance très détendue en à peine 2h de temps, sans aucune déchirure, épisiotomie ou autre, d’un magnifique poupon de 4 kilos, qui est arrivé comme une lettre à la poste, en quatre poussées à peine… J’ai pu attraper mon bébé sous les bras juste à sa naissance…

Ce quatrième accouchement, sous le signe du cru, n’a rien à voir avec les trois précédents, et il ne fait aucun doute pour moi qu’il existe un incontestable lien entre mon alimentation lors de la grossesse, et celui-ci. »

 

D8C_2824

The following two tabs change content below.

Carine Phung Van

Journaliste indépendante, Carine a découvert l’alimentation vivante il y a plusieurs années. Alors mère de son troisième enfant, elle expérimente une énergie qui la convainc d’adopter ce qui pour elle est devenu un art de vivre. Ses petits problèmes de santé s’envolent, puis finalement ses problèmes de thyroïde. Passionnée, Carine co-crée alors le magazine Le Chou Brave. Puis elle rejoint l’association La vie en Raw, pour aider à promouvoir l’alimentation vivante en région Rhône-Alpes. Elle réalise aussi des vidéos de recettes crues ou de témoignages à travers les chaînes YouTube La vie en Raw et Vital’Liens.

Derniers articles parCarine Phung Van (voir tous)

0 réponses

Répondre

Vous désirez rejoindre la conversation?
Nous vous invitons à y contribuer!

Laisser un commentaire

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other