Blog - A la une

L’été arrive, la chaleur et les petits bobos avec. Je vous propose de faire le tour de quelques-uns d’entres eux et d’y apporter explications et solutions ! 

– Ampoule

Une ampoule est une petite poche de liquide située sur les couches supérieures de la peau et qui se produit en réponse à une friction répétée sur une zone, souvent au niveau des pieds. On se demande souvent s’il faut la percer. Si celle-ci est pleine d’eau, il convient souvent de la percer pour faciliter sa résorption ensuite. Mais attention à bien respecter des règles d’hygiène : désinfectez soigneusement une fine aguille puis stérilisez-la à l’aide d’un briquet. Portez le bout de l’aiguille sur le bord de l’ampoule et faites uniquement un petit trou. Cela permet de garder la peau sur le dessus comme protection naturelle. Le liquide va alors sortir, vous pouvez exercez une petite pression pour aider à le faire sortir en totalité. Il convient ensuite de désinfecter. Pour cela, utilisez 2-3 gouttes d’HE de Tea tree ou de lavande vraie. Renouvelez cette dernière opération 3 fois par jour jusqu’à la guérison, en recouvrant à chaque fois d’un pansement protecteur. A la maison, n’hésitez pas à marcher pieds nus pour laisser l’ampoule séchée à l’air libre. Si jamais, des rougeurs et douleurs apparaissent, n’hésitez pas à consulter un médecin car il se peut que l’ampoule soit dû à un virus. La formule « Tégarôme » du Dr Valnet est un mélange d’HE (Lavandin, sauge, romarin, Eucalyptus globulus, etc.) qui permet, en application locale ou grâce à une compresse, de désinfecter et d’aider à la cicatrisation des tissus dans le cas des écorchures, de petites plaies, d’ampoules, de piqûres (insectes, méduses), etc.

– Coup de soleil

Nous avons besoin de soleil et d’une exposition quotidienne aux rayons solaires afin de pouvoir faire notre vitamine D, une vitamine rentrant dans de nombreux mécanismes : au niveau de la fixation du calcium, au niveau de notre système immunitaire, etc. Un coup de soleil est la conséquence d’une trop longue exposition au soleil, induisant une inflammation cutanée. Il est alors important de ne pas s’exposer trop longtemps pour privilégier de ses bienfaits, et non pas de ses méfaits. En cas de coup de soleil inopiné, la première chose va être de calmer la chaleur : le gel d’aloe vera appliqué en grosse couche directement sur la zone est efficace pour calmer les brûlures. Renouvelez autant de fois que nécessaire. L’HE de lavande aspic est anti-inflammatoire : mélangez à parts égales avec du macérât huileux de calendula à appliquer sur la zone affectée. Répétez entre 4 et 6 fois pour un apaisement durable. Pour les adeptes d’argile verte, il est possible de faire un cataplasme : dans un récipient en terre ou porcelaine (ne pas utiliser de plastique ou de métal), versez l’argile concassée (s’achète en boutique bio – marque Argiletz) puis recouvrir d’eau de source sans mélanger. Laissez reposer 1 heure avant utilisation. Appliquez une couche épaisse entre deux compresses stériles, puis appliquez sur le coup de soleil et recouvrez d’un linge humide pour éviter que l’argile ne sèche. Il va falloir utiliser de l’argile en quantité puisque l’argile va absorber chaleur. Dès que le cataplasme est chaud, enlevez le gros de celui-ci et remettez de l’argile fraiche. Renouvelez régulièrement l’opération jusqu’à nécessaire. Une fois le coup de chaud passer, vous pouvez utiliser le « Tégarôme » du Dr Valnet pour aider à la cicatrisation des peaux agressées : appliquez une compresse imprégnée de Tégarome pur sur la zone concernée et renouvelez régulièrement.

– Courbature

Les courbatures sont des douleurs musculaires apparaissant dans les 24 à 48 heures suite à un effort musculaire inhabituel ou trop intense. Elles sont à différencier des crampes qui sont des contractions musculaires soudaines, intenses, involontaires et inattendues. Il convient de bien s’hydrater pour faciliter la récupération. La chaleur est une technique permettant de soulager les muscles : prenez un bon bain chaud ou appliquez une bouillotte chaude sur la zone concernée. Vous pouvez également réaliser un cataplasme d’argile verte ou vous massez avec un mélange d’HE : mélangez environ 15 gouttes d’HE de gaulthérie couchée (ou un mélange de gaulthérie et d’Eucalyptus citronné) pour une cuillère à soupe d’d’huile végétale d’arnica.

– Déshydratation

Nous sommes constitués à 60% environ. L’eau intervient dans toutes les réactions métaboliques. C’est un constituant du sang, de la lymphe et des autres liquides de l’organisme, qui permettent aux molécules de circuler dans l’organisme. Outre la déshydratation intense et rapide qui frappe certaines personnes, la déshydratation peut être chronique et source de troubles comme la constipation, certaines infections, douleurs articulaires, etc. La sensation de soif arrive souvent quand il est déjà trop tard. Il est important de bien s’hydrater, avec de l’eau et non des jus ou sodas, en petite quantité mais régulièrement. Pour aider le corps à retenir l’eau, on peut ajouter des électrolytes dans l’eau de boisson : ajoutez 1/4 càc de sel non raffiné dans un verre d’eau et un jus de citron. Mélangez et buvez. Pour atténuer le goût salé, vous pouvez éventuellement ajouter ½ càc de miel. L’eau de Quinton, également appelé plasma marin, est un concentré exceptionnel de minéraux et d’oligo-éléments, intéressant dans ce cas-là : prendre 1 à 4 ampoules de 10 ml de solution de Quinton hypertonique pendant une semaine. Vous pouvez également vous faire des jus de légumes reminéralisant : céleri et concombre par exemple. Attention, dans le cas d’une déhydratation sévère, il convient de consulter un médecin.

– Griffure, petite plaie (cf. ampoule : Tea tree ou Tégarome).

– Hématome

Appliquez 1 ou 2 gouttes pures d’HE d’hélichryse italienne, renouveler 3 à 5 fois dans la journée.

Le Tégarome du Dr Valnet fonctionne aussi bien dans ce cas-là : appliquez pur sur la zone concernée et massez doucement pendant quelques minutes.

En homéopathie : Arnica montana 5 CH, 5 granules après le choc.

Juste après le choc, le froid permet de limiter l’impact du choc : posez un sac plastique rempli de glaçons et enrobé dans un torchon fin sur l’hématome.

– Insolation

L’insolation se produit lorsque le corps a été surexposé à une forte température et il n’arrive plus à réguler sa température. Les symptômes sont fièvre, vertiges, nausées, etc. L’objectif va être de se reposer, de s’hydrater et de faire baisser la température corporelle. Concernant l’hydratation, l’eau de mer, également appelé sérum de quinton, est intéressant pour apporter des électrolytes à l’organisme. Vous pouvez également appliquez une compresse d’eau fraiche sur la nuque et le front, sur lesquelles vous pouvez verser quelques gouttes d’HE de lavande vraie (lavande fine). L’argile verte est là encore un bon remède : un cataplasme d’argile fraiche à appliquer sur le front pendant 30 minutes. Une fois celui-ci chaud, le remplacer.

– Intoxication alimentaire

L’intoxication alimentaire est causée par des bactéries, virus ou toxines contenus sur ou dans les aliments, que notre corps reconnait comme étant néfastes. Il cherche alors à l’éliminer : vomissements, nausées, maux de tête, vertiges, crampes abdominales, diarrhée, etc. en sont les symptômes. Dans le cas d’une intoxication légère, prenez 20 g à 50 g de charbon végétal super activé dans un verre d’eau (1 càS = 5 g). Répéter les prises toutes les 4 à 6 heures pendant 1 à 2 jours selon la sévérité de l’intoxication. Pensez à bien boire car pour certaines personnes le charbon peut constiper.

– Mal à la cheville / entorse :

  • Juste après le choc, appliquez de la glace sur la zone concernée.
  • Cataplasme argile verte les premières 24h.
  • HE prénocinées pour l’hématome, à appliquer doucement, et à alterner avec baume à la grande consoude ou baume à l’arnica.

Ne pas hésiter à consulter un médecin si sensation de fortes douleurs et impossibilité de mouvement.

– Piqûres :

  • Moustique : appliquez une goutte d’HE d’Eucalyptus citronné sur la piquure
  • Abeille – guêpe : 1 goutte HE Lavande aspic (Lavandula latifolia) + 3 gouttes de tea tree (Melaleuca alternifolia) + 1 goutte de HE de géranium rosat / d’Egypte (argonium asperum). Appliquez ces 5 gouttes mélangée sur les zones concernées, et renouvelez toutes les 3 à 5 minutes jusqu’à nette amélioration.
  • Méduse : utilisez de l’HE pure de lavande aspic. A renouveler autant de fois que nécessaire. Le vinaigre de cidre est également intéressant, il neutralise le venin et soulage la douleur. Appliquez-en sur la zone touchée.

Le fameux « Tégarome » du docteur Valnet fonctionne bien aussi sur les piqûres. En prévention de piqûres de moustique, le « Volarome » est un autre mélange du Dr Valnet.

 

Et maintenant, vous avez de quoi faire face aux petits bobos de l’été et profitez de vos vacances !

The following two tabs change content below.

Sarah Juhasz

Ingénieur en génie biologique de formation, Sarah se passionne pour le sport avec notamment la course à pied. Suite à une blessure sportive, elle intègre la philosophie naturopathique, la méditation et le yoga dans son quotidien tout en transitionnant vers une alimentation végétale à forte tendance crue. Au fil des réflexions, des voyages, des rencontres, et de son cheminement intérieur, elle ne trouve plus de sens à son emploi pour une grande entreprise américaine. Elle se forme alors en cuisine végétale au sein d'une école américaine et entreprend des études de naturopathie au sein de l'Institut Supérieur de Naturopathie créé par Alain Rousseaux en étroite collaboration avec Pierre Valentin Marchesseau. Passionnée par l'humain, elle souhaite rendre la santé naturelle accessible à tous, éduquer et accompagner simplement et efficacement toute personne désireuse de retrouver son autonomie dans la gestion de sa santé. Elle est aujourd’hui auteure du livre « Ma bible de la naturopathie spéciale alimentation végétale crue » aux éditions Leducs, et sophrologue-relaxologue.
1 réponse

Répondre

Vous désirez rejoindre la conversation?
Nous vous invitons à y contribuer!

Laisser un commentaire