Blog - A la une

Oui, de nombreux virus circulent en ce moment, dont le fameux COVID-19. Mais avant de s’affoler, respirons et raisonnons : comment combattre au mieux les infections virales ? En s’occupant de sa santé et en boostant son système immunitaire.

Antoine Béchamp disait : « Le microbe n’est rien le terrain est tout. » Prenons conscience qu’au cœur d’une situation commune à nous tous, chacun est responsable de sa santé, et doit en être l’acteur au quotidien.

Il est tout d’abord important de prendre conscience des règles de bon sens : rappelons-nous pour cela des 4 lois du vivant à mettre en place au quotidien. Que fait un bébé lorsqu’il vient au monde ? Il respire, tête, dors et fait caca. Et bien les lois fondamentales du vivant sont les mêmes pour nous autres, que l’on soit nouveau-né, enfant, adolescent, adulte ou séniors : bien respirer, bien s’alimenter (sur le plan physique, vital, émotionnel et spirituel), bien dormir et bien éliminer. Un sommeil suffisant et de qualité est donc une des clés majeures de la santé, alors qu’on a tendance à le négliger. Or le sommeil permet le fonctionnement optimal de notre système circadien, donc de notre organisme au complet. Des études épidémiologiques ont permis d’associer une mauvaise qualité de sommeil à une augmentation de la vulnérabilité aux infections. Il est préférable de se coucher vers 21-22h pour avoir un temps de régénération nerveuse et glandulaire suffisant suffisant, ces fameuses heures avant minuit dont on parle tant. Après minuit, le corps s’occupe du nettoyage des organismes et non plus de recharger vos batteries !

N’oubliez pas de respirer ! De manière complète et en pleine conscience plusieurs fois dans la journée. Aérez régulièrement vos espaces intérieurs pour éviter le confinement [Cet article vous explique comment détoxifier votre intérieur] et si vous habitez proche d’un endroit de nature, n’oubliez pas d’aller vous vitaliser en pleine nature. Et si vous avez l’occasion de quitter les villes, faites-le et allez vous ressourcer. Bougez le plus possible au quotidien (30 minutes minimum d’activité physique modérée), idéalement en pleine nature sinon chez vous.

N’oubliez pas de vous laver les mains régulièrement, et surtout en rentrant chez vous. Certaines personnes ôtent leurs chaussures à l’entrée de chez eux pour ne pas salir la maison. Mais qu’en est-il des mains ? Tout comme les chaussures, assurez-vous de vous laver les mains dès que vous rentrez chez vous.

Nous sommes énergie. L’énergie que nous mangeons, respirons, mais aussi l’environnement énergétique dans lequel nous vivons nous influencent. Vivez dans un environnement sain, proche de la nature, loin du stress, des pollutions chimiques, électromagnétiques, lumineuses, bruyantes, etc. L’épigénétique est catégorique : notre environnement est déterminant pour notre santé.

Rappelez-vous toujours que « Less is More » ! Comme disant Julia Child, « Everything in moderation, including moderation. »

« Think outside the box », soit « pensez hors des sentiers battus » ! Soyez perpétuellement curieux et cherchez votre vérité !

Mais alors, comment booster son système immunitaire ?

 

• Consommez des aliments vivants, des fruits et légumes bruts, de qualité biologique. Des noix, des oléagineux, des bons corps gras (avocat, olives, noix de coco, huiles de première pression riches en oméga-3 comme le lin, le chanvre, etc.).

Sur la boutique, vous trouverez les graines de chanvre décortiquées, la farine de chanvre et l’huile de chanvre de première pression à froid. Un véritable coup de pouce nutritionnel !

• Favorisez les aliments riches en vitamine C antioxydante. Voici dans l’ordre décroissant les aliments les plus riches en vitamine C (mg/100g) selon Ciqual / Anses : goyave crue (228), cassis cru (181), persil frais (177), poivron rouge (159), raifort cru (152), chou frisé (145), brocoli cru (106), kiwi (92,7), algue dulse (83,6), litchi (71,5), fraise (67,4), papaye (61,4), chou rouge (58,5), algue nori (57,3), orange (57), chou-fleur (56,6), chou rave (55,1), citron (51), oseille crue (48), épinards crus (41,1), etc. Vous avez de quoi faire !

L’Elixir Immuno biologique de Chaga Health sur la boutique est un mélange de vitamine C, de chaga (un champignon médécinal), d’herbes et d’argousier pour renforcer le système immunitaire.

• La vitamine E est également très antioxydante. Vous la trouvez dans l’huile de germe de blé (149 mg/100g), l’huile d’avocat (45,3 mg/100g), l’huile de carthame (36,4 mg/100g), ou l’huile de noisettes (28,6 mg/100g).

• Buvez des jus verts riches en chlorophylle. Pour ceux qui n’auraient pas d’extracteur, les poudres déshydratées à froid de jus d’herbe de blé ou d’herbe d’orge sont d’excellentes sources de chlorophylle.

• Consommez de bonnes protéines : graines germées, algues, oeufs bio du label « bleu blanc coeur » pour bénéficier d’oméga 3 anti-inflammatoires, et de bon cholestérol.

• Assurez-vous de bien digérer : bien se nourrir, c’est bien digérer pour bien absorber puis assimiler les nutriments. Mais bien digérer, c’est aussi s’assurer de choyer son système immunitaire : 80% de ce dernier est fait dans l’intestin ! D’où l’importance d’une bonne alimentation.

• Un bon transit est également important pour éviter de s’auto-intoxiquer : une selle par jour minimum. Idéalement, une selle par repas ! Si vous avez du mal à y aller, buvez la veille au soir des infusions de plantes laxatives douces comme la mauve, la guimauve, la rhubarbe. Par exemple, l’infusion Richter, ou encore la fameuse tisane B-slim avec du séné (plus fort). Vous pouvez éventuellement faire une cure de probiotiques : chez Regenerescence, vous trouverez les probiotiques Profidus+ à double encapsulation protectrice Duactive²™, contenant 3 souches de lactobacilles hautement concentrées.

• Complémentez-vous en vitamine D. Je recommande la vitamine D3 issue du lichen boréal. A minima 1000 UI, soit 1 goutte par jour. 2000 à 3000 UI si votre taux est entre 22 et 30 ng/ml (soit 3 gouttes d’une solution à 1000 UI), et 5000 UI si vous êtes inférieurs à 22 ng/ml (soit 5 gouttes d’une solution à 1000 UI).

•  Faites une cure de pollen frais de ciste. Le pollen frais est un aliment cru, vivant, très complet et complexe. C’est un « super-aliment » et probiotique naturel. Par sa richesse nutritionnelle, il renforce la vitalité et les défenses immunitaires de l’organisme. En fonction de la plante d’origine, le pollen a des propriétés différentes : ici, je vous propose le ciste, qui est riche en ferments lactiques, vit. E et B1, sélénium et caroténoïde. Il est équilibrant, général, mais aussi de la flore intestinale (et on l’a vu, la majorité de notre système immunitaire se fait dans notre intestin) et dynamisant. 1 càS le matin, ou dans la matinée, avec vos fruits, ou à jeun. Insalivez bien.

• Contrôlez vos taux de fer, zinc, sélénium, iode et complémentez-vous si besoin. Ce sont des cofacteurs indispensables à de nombreuses réactions métaboliques dans l’organisme.

• Vous pouvez faire une cure de magnésium marin, ou encore mieux d’eau de mer à l’isotonie.

•  L’extrait de pépins de pamplemousse (EPP) peut aussi aider : tout est expliqué dans ce précédent article.

• Et une cure de plante : l’échinacée, le sureau et le cassis sont très intéressants pour soutenir le système immunitaire.

Sur la boutique, le pack vitalité vous propose une synergie de plantes.

• Les huiles essentielles intéressantes sont : l’arbre à thé, le ravintsara, la menthe poivrée, l’eucalyptus radié, le pin sylvestre, le thym. Si vous prenez les transports en commun par exemple, mettez 1 à 2 gouttes de « Bio T Respir » sur votre écharpe et respirez dedans ! Vous pouvez également vous faire des tisanes aromatiques avec ce même produit : dans une tasse, déposez 1 càc de miel, ajoutez 3 gouttes de ce mélange Bio T Respir, et mélangez les huiles essentielles au miel. Ajoutez un peu d’eau chaude non bouillante, et diluez le miel puis finissez de complétez votre tasse d’eau chaude. Déguster 1 à 3 fois par jour.

•  Ayez une hygiène nasale quotidienne (vous en avez bien une buccale bi voire tri quotidien !) en pratiquant un lavage de nez à minima 1 fois par jour, le matin, et le soir en plus si possible. Le nettoyage du nez à l’eau salée avec un lota (récipient qui a la forme d’un petit arrosoir à l’embout arrondi) est un geste naturel et simple que beaucoup de personnes ignorent. Ce geste est issu de la médecine ayurvédique, et permet une prévention des rhinites, sinusites et autres troubles ou encombrement des voies O.R.L., en renforcant l’immunité des voies respiratoires. Vous pouvez trouver la Rhino Horn, corne de lavage de nez dans la plupart des pharmacies.

Comment faire ?

Mettez 1 càc rase de fleur de sel (sel non raffiné) + 1/2 càc de sels de magnésium (sel de Nigari).  Ajoutez de l’eau tiède, à environ 34°C, jusqu’à l’encolure. Remuez doucement ou laissez reposer 1 ou 2 min pour que les sels se dissolvent bien. Vérifiez que la température de la solution est agréable en versant quelques gouttes sur le dos de votre main.  Placez-vous ensuite au-dessus du lavabo, et placez l’embout du lota à l’entrée de la narine. Trouvez la position idéale, en inclinant la tête vers l’avant (au-dessus du lavabo !) et en la tournant sur le côté (si vous mettez de l’eau dans la narine gauche, tournez la tête à gauche pour que l’eau s’écoule dans la narine droite en bas). Lorsque la solution a été épuisée à moitié, retirez le lota, évacuez l’eau en soufflant et faire de même de l’autre côté en épuisant la seconde moitié de la solution saline.

• Aidez-vous du froid : pratiquez la douche écossaise (finir sa douche par du froid), ou les bains froids ! Les bains de Kneipp (bains de siège à friction froid) peuvent être utilisés en préventif pour renforcer le système immunitaire ou en curatif pour faire diminuer la fièvre.

• Procurez-vous un sauna portatif  à infrarouges (pas à vapeur) pour faire du sauna chez vous à minima 1 fois par semaine. Le sauna booste le système immunitaire comme indiqué dans cet article scientifique]. Pour réaliser le sauna dans les régles de l’art, reportez-vous à cet article.

•  Faites du sport, chez vous ou en pleine nature idéalement, pour activer votre métabolisme. Une activité physique régulière et modérée active le système immunitaire. Il existe de nombreuses applications gratuites pour se gainer ! Pas d’excuses !

•  Ne cédez pas à la panique et à la psychose ambiante : les émotions et les pensées influencent notre système immunitaire. Les émotions négatives, comme la peur et la colère entre autres, conduisent à l’affaiblissement du système immunitaire, on parle d’effets immunosuppresseurs des émotions négatives. Cela a été montré dans de nombreuses études. Par exemple, l’une d’entre elles a mesuré le taux d’immunoglobine salivaire (S-IgA), un type d’anticorps présents dans les sécrétions des muqueuses et assurant la première ligne de défense contre les agents pathogènes dans les voies respiratoires supérieures, dans le système gastro-intestinal et le tractus urinaire. Deux groupes ont été créés pour cette étude et un groupe témoin (30 sujets au total : 13 hommes et 17 femmes, moyenne d’âge 38 ans). Le premier groupe expérimental était soumis à un état émotionnel positif (compassion/empathie), le deuxième à un état émotionnel négatif (colère/frustration) et ce, pendant 5 min. Deux méthodes d’induction furent testées : la première était une méthode d’auto-induction (complétée par Biofeedback) et la deuxième une méthode d’induction externe (en visionnant des vidéos).

Résultats : Une exposition de 5 minutes à l’empathie et la compassion augmente immédiatement les taux de S-IgA contrairement à colère et la frustration. De plus on constate que les taux d’S-IgA sont restés bas pour le groupe soumis à la colère et la frustration et ce, pendant 5 heures après l’expérimentation, alors que ceux soumis à l’empathie et la compassion montraient des valeurs de S-IgA augmentées pendant encore plusieurs heures après l’expérimentation.

Conclusion : L’augmentation d’S-IgA salivaire après émotion positive a surtout été observée avec la technique d’auto-induction et perdurait durant 6 heures alors que celle utilisant des vidéos ne montrait pas ou peu de variation.  Au contraire, le groupe expérimentant les émotions négatives comme la colère et la frustration montrait dans un premier temps une augmentation immédiate d’S-IgA suivie d’une forte diminution, celle-ci étant conservée durant 5 heures !

Cette étude montre également l’influence positive du biofeedback de cohérence cardiaque comme technique de gestion du stress et des émotions négatives influençant le taux de S-IgA. Donc une de mes recommandations : pratiquez la cohérence cardiaque ! Pour en savoir plus, lisez cet article.

Pour vous détendre et fuir le stress, ou alors vous aider à avoir un sommeil plus profond, vous pouvez utiliser l’huile de cannabidiol, appelée CBD, présent dans le Phytodiol sur la boutique.

« La peur psychologique n’a rien à voir avec la peur ressentie face à un danger concret, réel et immédiat. La peur psychologique se présente sous une multitude de formes : un malaise, une inquiétude, de l’anxiété, de la nervosité, une tension, de l’appréhension, une phobie, etc. Ce type de peur concerne toujours quelque chose qui pourrait survenir et non pas ce qui est en train d’arriver. Vous êtes dans l’ici maintenant, tandis que votre mental est dans le futur…  La vie , c’est maintenant ». Eckhart Tolle

Prenez soin de vous !

The following two tabs change content below.

Sarah Juhasz

Ingénieur en génie biologique de formation, Sarah se passionne pour le sport avec notamment la course à pied. Suite à une blessure sportive, elle intègre la philosophie naturopathique, la méditation et le yoga dans son quotidien tout en transitionnant vers une alimentation végétale à forte tendance crue. Au fil des réflexions, des voyages, des rencontres, et de son cheminement intérieur, elle ne trouve plus de sens à son emploi pour une grande entreprise américaine. Elle se forme alors en cuisine végétale au sein d'une école américaine et entreprend des études de naturopathie au sein de l'Institut Supérieur de Naturopathie créé par Alain Rousseaux en étroite collaboration avec Pierre Valentin Marchesseau. Passionnée par l'humain, elle souhaite rendre la santé naturelle accessible à tous, éduquer et accompagner simplement et efficacement toute personne désireuse de retrouver son autonomie dans la gestion de sa santé. Elle est aujourd’hui auteure du livre « Ma bible de la naturopathie spéciale alimentation végétale crue » aux éditions Leducs, et sophrologue-relaxologue.

Derniers articles parSarah Juhasz (voir tous)

1 réponse

Répondre

Vous désirez rejoindre la conversation?
Nous vous invitons à y contribuer!

Laisser un commentaire

Centre de préférences de confidentialité