Blog - A la une

Le bain dérivatif : le froid au service de la régénération ou la détox au quotidien!

 

Vous souhaitez profiter d’une pratique qui détoxifie en douceur et redonne de l’énergie? Vous êtes au bon endroit! Découvrez cette pratique, une évolution de ce que nos grands-parents appelaient le bain de siège à friction.

Qu’est-ce que le bain dérivatif?

Il s’agit d’une stimulation thermique et mécanique de la zone du périnée, située entre les parties génitales et l’anus. La pratique consiste à rafraîchir cette zone, tout en la frictionnant doucement à l’aide d’un gant humide.

Comment ça marche?

L’association du froid et de la friction permet d’entretenir une bonne circulation des fluides dans les fascias. Il en résulte une augmentation de notre capacité à éliminer les déchets qui stagnent dans notre organisme. Les fascias sont de fines membranes qui entourent nos muscles, nos organes et les soutiennent.

Une pratique pour les états inflammatoires et de congestion

Le bain dérivatif a de l’intérêt pour les états inflammatoires, mais vous pourrez observer également une amélioration pour :

  • Problèmes de peau (acné, éruptions cutanées, boutons de fièvre…)
  • Problèmes circulatoires (jambes lourdes, varices…)
  • Problèmes gynécologiques (douleurs pendant les règles…)
  • Constipation
  • Insomnie
  • Fatigue

Avec quel matériel?

Vous pouvez l’effectuer de deux manières.

  1. En associant le froid et les frictions avec :
      • Un gant
      • De l’eau fraîche
      • Un bidet ou un seau
  1. En utilisant le froid exclusivement avec :
      • Une poche de gel thermique 
      • Une serviette

Comment faire?

  1. S’installer

Dans un lieu bien chauffé, les pieds au sec et au chaud. Vous pouvez vous mettre sur le bord d’un bidet (sans mouiller les fesses) ou sur un seau aux bords épais en travers duquel on peut poser une planche.

  1. Pratiquer

Glisser en douceur le gant sur la zone du périnée après l’avoir trempé dans de l’eau fraîche et faire des va-et-vient entre l’eau et le périnée.

  1. La pratique passiveVous pouvez aussi simplement vous asseoir sur une poche de gel thermique froide enveloppée dans une serviette. 

Contre-indications

  • Épuisement, grandes fatigues
  • Opération récente
  • Personnes qui ont des prothèses
  • Personnes qui ont un stimulateur cardiaque


Comme dans toute pratique ou thérapie, c’est l’intensité avec laquelle elle est appliquée qui la définit comme contre-indiquée ou non. Ainsi, les personnes rentrant dans les situations ci-dessus veilleront à avoir une eau légèrement tiédie et à apporter une source de chaleur extérieure (bouillotte, serviette chaude) sur les reins ou l’abdomen pendant la pratique.

Aller plus loin

France Guillain est la référence française du bain dérivatif, je vous recommande son livre « le bain dérivatif ou D-CoolinWay » aux éditions du Rocher.

Profitez de l’été pour pratiquer dehors tout en bénéficiant du soleil!

The following two tabs change content below.

Gaëtan Vilfride

Praticien en santé naturelle, Gaëtan découvre l’hygiénisme en 2011 et tente depuis, entre discipline et relâchement, d’en suivre les principes. Sensible à l’accompagnement fin de vie, ses premières expériences de thérapeute le mènent en soins palliatifs puis en maison de retraite où il expérimente l’art de l’écoute et du toucher. Il poursuit ensuite ses recherches d’approches de soins en cohérence avec la régénération, et découvre la moxibustion japonaise qui devient une véritable passion. Il aime les déplacements à vélo, le piano, l’alpinisme et rêve de tour de France à vélo.

Derniers articles parGaëtan Vilfride (voir tous)

0 réponses

Répondre

Vous désirez rejoindre la conversation?
Nous vous invitons à y contribuer!

Laisser un commentaire