On connaît bien les bactéries intestinales et leur rôle dans la digestion. Cependant, de plus en plus d’études démontrent que notre humeur est aussi étroitement influencée par la qualité des bactéries qui se trouvent notre flore intestinale. Comment? Pourquoi? Découvrez ce qu’il se passe dans notre ventre comment cela peut affecter votre humeur.

 

L’intestin, notre « deuxième cerveau »

Vous l’avez certainement déjà entendu, mais l’intestin a été surnommé le deuxième cerveau. Pourquoi? Parce qu’il contient « plus de 100 millions de neurones, sécrète au moins 20 neurotransmetteurs identiques à ceux que l’on trouve dans le cerveau, produit 70 à 85% des cellules immunitaires de l’organisme et héberge 100 000 milliards de bactéries »[i].

L’intestin est la première barrière entre notre organisme et l’environnement extérieur. Au-delà de son rôle d’absorption et de digestion des nutriments, il a un rôle immunitaire crucial. En effet, il est en colonisé par des micro-organismes, que l’on appelle microbiote. L’équilibre de ce milieu bactérien garantit l’efficacité et l’intégrité de l’intestin pour protéger notre organisme… mais aussi notre humeur. Une inflammation de notre intestin peur entrainer une inflammation ailleurs dans le corps, dont notre cerveau.

 

La microbiote, gardienne de la sérotonine

Une étude récente, menée par des chercheurs de l’Université de Cork en Irlande, a démontré que la diminution de certaines bactéries présentes dans notre flore intestinale augmentait nos phases de dépression saisonnière. En réintroduisant ces bactéries dans notre flore intestinale, nous pourrions retrouver notre bonne humeur.

D’autres études ont également confirmé que l’on retrouve 95% des taux de sérotonine (neurotransmetteur de l’humeur) dans notre appareil gastro-intestinal et qu’il existait un véritable système de communication entre le système nerveux intestinal et celui du cerveau. C’est-à-dire que si l’un est affecté, l’autre le sera aussi.

 

Les causes de l’inflammation intestinale

Un régime alimentaire inapproprié (trop riche en sucre, laitage ou blé), des infections microbiennes ainsi que l’exposition aux toxines environnementales sont les principales sources de l’inflammation intestinale. Sachez par exemple que le sucre bloquerait l’absorption des vitamines du complexe B indispensable à la synthèse de la sérotonine.

 

Des pistes de solutions

 

  • Pour garantir la qualité de la flore intestinale, il est tout d’abord important de revoir son alimentation avec plus de fibres, plus de fruits et de légumes. Vous pouvez consulter notre sélection d’extracteurs à jus, une très belle façon d’intégrer plus de fruits et légumes dans son alimentation quotidienne.
  • Vous pouvez aussi soutenir votre digestion avec une cure de probiotiques ou encore des compléments alimentaires comme Intestinal 1, Intestinal 2 ou Intestinal 3. Il est important d’assainir des intestins pour diminuer leur inflammation.

 

 

Aviez-vous déjà fait un lien entre intestins et dépression saisonnière?

 

[i] Source : http://www.nutranews.org/

The following two tabs change content below.

Christine Lacaze

Naturopathe, rédactrice web, méditante, maman écolo... Christine est de nature curieuse et enthousiaste. Elle aime partager ses expériences sur le chemin du bien-être et de la santé. Une vie plus saine et plus heureuse, voilà ce qu’elle vous propose d’expérimenter.

Derniers articles parChristine Lacaze (voir tous)

0 réponses

Répondre

Vous désirez rejoindre la conversation?
Nous vous invitons à y contribuer!

Laisser un commentaire