Blog - A la une

Beaucoup d’entre nous à la « sortie hivernale » et à l’arrivée du printemps se lancent dans des « cures de printemps » ou la « détox de printemps ». Nous voyons fleurir depuis bon nombre d’années tout un tas de protocoles et de cures pour le foie, dans des livres, des articles et sur Internet, qui sont mis sur le devant de la scène.

L’hiver a été rude et n’oublions pas les repas et les fêtes d’hiver, la nourriture à outrance et l’alcool abondant dans différents cas. On peut profiter du changement de saison, le printemps, pour favoriser les actions de « drainage » hépatique.

Aider son foie avec des plantes peut être tout à fait envisageable. Seulement, il est important de comprendre qu’aucune plante, ni remède, ni cure ne pourront guérir un organe si les causes de son dysfonctionnement se perpétuent dans le temps. Toutes ces aides viendront au mieux soutenir et aider les processus de nettoyage et d’élimination des déchets et toxiques étant à l’origine de troubles de santé.

Ne serait-il pas d’ailleurs bien excessif et illusoire de penser, de croire ou de dire qu’une cure, qu’un remède ou encore que des plantes puissent corriger tout ce qu’un mode de vie dans son ensemble a pu créer comme troubles ? C’est pourquoi dans un premier temps, il semble bon de chercher à comprendre les mécanismes à l’origine des troubles de santé ainsi que ceux contribuant à leur correction.

Découvrir le foie

Le foie est la plus grosse des glandes de l’organisme et il assure de très nombreuses fonctions. Organe de la digestion, il participe à cette fonction comme le font l’estomac, les glandes salivaires et gastriques, le pancréas, le duodénum, etc.

Certaines de ses sécrétions se déversent dans le tube digestif, d’autres directement dans le sang. C’est non seulement un filtre placé entre l’intestin et le cœur, mais aussi un organe biliaire et une glande endocrine jouant à ce titre un rôle des plus importants dans le maintien ou le rétablissement de l’équilibre général.

La fonction hépatique est capitale dans la formation du sang, la transformation des protides et des graisses, la fixation, la neutralisation de certains poisons, la production de plusieurs enzymes et l’accomplissement des fonctions de régulation.

Non seulement le foie contribue à la répartition des matériaux, mais c’est également lui qui en assure la transformation biologique préalable indispensable à leur utilisation. Hors de ce processus, les meilleurs aliments pourraient se comporter en poisons pour l’organisme.

Le foie élabore aussi des substances de protection dont l’absence ou l’insuffisance peuvent favoriser l’apparition ou la permanence des infections.

Parmi les différentes fonctions du foie, on peut citer :

  • La fonction digestive.
  • L’utilisation des protéines. (La bile dégrade les albumines alimentaires et les transforme en substance plus diffusible, destinée à devenir, dans les tissus et les liquides organiques, l’albumine.) L’albumine est la protéine la plus abondante (60 %) dans le sang. Elle est fabriquée par les hépatocytes (les cellules du foie), mais peut aussi provenir de l’alimentation. L’albumine joue un rôle majeur dans le maintien de la pression oncotique du sang (pression osmotique due aux protéines). Elle est aussi considérée comme la principale protéine de transport dans le sang. Elle transporte des substances endogènes et exogènes qui sont de petite taille et qui, seules, seraient éliminées par les reins, dont :
    • des hormones (en particulier les hormones liposolubles)
    • la bilirubine
    • le calcium
    • des acides gras
    • des médicaments
    • des électrolytes
  • La fonction hématopoïétique (contribue au maintien de l’équilibre hématique par sa fonction antianémique). Définition : hématie ou globule rouge ou érythrocyte.
  • La fonction hormonale.
  • La fonction enzymatique et vitaminique.
  • La fonction de régulation (au niveau du foie s’effectuent des opérations de transformation, de reconstruction et de fixation).

 

Rééquilibrer le foie

Lorsque l’on prend conscience de toutes les actions du foie, on comprendra mieux que son dysfonctionnement entraînera une foule de déséquilibres et de maux : mauvaises évacuations, spasmes intestinaux, colibacillose, apparition de vers, inflammation, infections, fermentation, démangeaisons anales, frilosité, déminéralisation, anémie, diabète, obésité ou maigreur, appendicite, toxicoses, etc.

Il apparaît évident que l’optimisation des fonctions hépatiques implique le respect de tous les facteurs de santé (alimentation saine et équilibrée, mais aussi respect de l’équilibre émotionnel ainsi que moments de détente, de loisirs et de sport au grand air, usage des bains d’eau et de soleil avec modération, etc.)

En parallèle à l’observation de tous ces facteurs de santé, on peut avoir recours à l’usage de plantes qui contribueront à favoriser le plus possible le fonctionnement hépatique.  Les plantes ne sont pas là pour « guérir » le foie, mais peuvent contribuer par certaines de leurs propriétés (cholagogue, cholérétique, etc.) à optimiser son fonctionnement.

C’est pour cela qu’il peut être tout à fait pertinent d’utiliser de temps à autre, et particulièrement dans les intersaisons et à la sortie de l’hiver, certains complexes de plantes pour le « confort » hépatique, comme le pack « Détox printemps ».

 

Tout cela en prenant en compte votre terrain et votre mode de vie dans sa globalité, pour donner à l’organisme vivant tous les éléments vitaux dont il a besoin.

The following two tabs change content below.

Eatman - Permaculteur / Hygiéniste

Depuis son adolescence, Eatman (Thomas de son prénom), est en proie à un malaise profond : le monde dans lequel il évolue ne le satisfait pas. Il partage ses idées et n'hésite pas à les confronter avec des médecins, diététiciens et autres naturopathes. Fort de ses nouvelles certitudes, il entreprend alors de changer radicalement de mode de vie, consommant principalement, à 70% une alimentation vivante, bio et végétal (composé de fruits, feuilles, oléagineux et de légumes).

Derniers articles parEatman - Permaculteur / Hygiéniste (voir tous)

0 réponses

Répondre

Vous désirez rejoindre la conversation?
Nous vous invitons à y contribuer!

Laisser un commentaire