Blog - A la une

C’est officiel c’est l’été ! Et avec le retour du soleil, une question que l’on se pose tous : comment bien protéger sa peau et profiter du soleil sans danger ?

Le soleil est notre ami ! Une exposition au soleil régulière et dans de bonnes conditions, donc adaptée aux capacités individuelles, présente de nombreux bénéfices pour la santé : équilibre du système nerveux et du système endocrinien, solidité osseuse avec la synthèse de la fameuse vitamine D, renforcement du système immunitaire…

La meilleure façon de synthétiser une quantité suffisante de vitamine D est d’exposer chaque jour, sans crème solaire, la plus grande partie de sa peau au soleil, précisément aux rayons UVB, donc entre 11h et 14h, heure solaire, dans la limite de notre tolérance au soleil qui est bien évidemment propre à chacun.

Comme chaque année au moment de l’été, la crème solaire nous est présentée comme étant notre meilleure amie.

Et pourtant, nous le savons, les crèmes solaires sont loin d’êtres inoffensives. Leur composition est souvent douteuse, la plupart d’entre-elles contenant des ingrédients toxiques dangereux pour la santé, dont les fameuses nanoparticules, même en bio malheureusement.

Et si on se posait tout simplement la question de savoir comment augmenter naturellement nos capacités adaptatives face au soleil ?

Quand on applique de la crème solaire sur sa peau, on forme un écran, une barrière non naturelle qui perturbe le fonctionnement des récepteurs nerveux présents dans la peau. Ces récepteurs, en l’absence de toute perturbation sont naturellement capables de nous envoyer des signaux qui nous indiquent le temps d’exposition idéal pour nous.

Le fait de mettre de la crème solaire nous coupe de ce ressenti naturel et fait que l’on s’expose sur des durées bien supérieures à ce que notre peau peut supporter, et là est bien le danger. Il faut savoir qu’à ce jour, aucun consensus scientifique ne s’accorde à dire que les crèmes solaires préviennent le cancer de la peau. Et des études récentes montrent que le soleil favoriserait la prévention des cancers en général.

Le principe, qui est finalement le même dans tous les domaines de la santé de manière générale : développer nos capacités adaptatives pour renforcer notre organisme et lui permettre de s’adapter à… tout et ici dans le sujet qui nous intéresse, au soleil, de midi ou de minuit !

Comment faire concrètement ?

1. S’exposer régulièrement au soleil tout au long de l’année pour habituer notre peau. Non, cela n’entamera pas notre « capital soleil » comme on veut nous le faire croire, bien au contraire. Celui-ci diminue au rythme des coups de soleil, pas au fait de s’exposer en toute sécurité.

2. Rester à l’écoute de ses sensations pour évaluer le temps d’exposition au soleil idéal, celui qui est profitable à la santé physique et émotionnelle.

Sensations de chaleur anormale, tiraillements de la peau, picotements sont déjà des signes que les limites adaptatives sont dépassées et qu’il est temps de se mettre à l’ombre.

3. En interne : renforcer la protection naturelle de la peau avec des minéraux et des anti-oxydants

La peau est un organe de protection et également le miroir de ce qui se passe à l’intérieur du corps.

Eczéma, psoriasis, urticaires sont des signes extérieurs de déséquilibres intérieurs, physiologiques et/ou émotionnels.

C’est la même chose pour les coups de soleil. Plus le corps, et de surcroît la peau est acide, plus elle sera sujette à réagir violemment au soleil et « attraper » le fameux coup de soleil.

La solution : rétablir un bon équilibre acido-basique avec l’alimentation entre autres et en particuliers les jus de légumes qui apporteront beaucoup de minéraux et d’anti-oxydants pour alcaliniser et protéger la peau.

Par exemple : les carottes, les betteraves, les épinards, les blettes, le céleri, les melons, tous les petits fruits (framboises, myrtilles…)

Ces aliments sont également riches en vitamines E, A, C et B, essentielles pour la santé de la peau et ce tout au long de l’année.

4. En externe : préparer la peau, l’assouplir et la nourrir

En parallèle, on peut utiliser des huiles végétales pour nourrir la peau, l’alcaliniser davantage (l’huile de coco est excellente pour ça) et l’assouplir.

J’aime utiliser l’huile de sésame et après l’exposition, l’huile de coco de préférence crue et énergisée avec un peu d’aloé vera pour réhydrater.

Vous pouvez également choisir de l’huile d’abricot ou d’avocat. Personnellement j’évite le macérat huileux de carotte qui peut donner à la peau une couleur orange à moins de l’utiliser avec parcimonie.

Et pour avoir une belle peau et prolonger votre joli hâle, pensez surtout à bien vous hydrater de l’intérieur en consommant suffisamment d’aliments remplis d’eau et de minéraux : fruits et légumes crus (concombres, pastèques, melons), jus de légumes, Plasma de Quinton. Je le répète : l’eau seule n’hydrate pas, c’est l’eau associée aux minéraux qui hydrate le corps.

Bel été et bons bains de soleil à tous !

The following two tabs change content below.
Naturopathe spécialisée en transition alimentaire, accompagnante en développement personnel, rédactrice web et maman, Nathalie est de nature intuitive, joyeuse et passionnée. Elle partage, à travers ses accompagnements et ses formations, une vision holistique de la santé et du bien-être pour une vie remplie de lumière, de joie et de vitalité.
0 réponses

Répondre

Vous désirez rejoindre la conversation?
Nous vous invitons à y contribuer!

Laisser un commentaire