Blog - A la une
L’eau de mer filtrée à froid, ou plasma marin - bienfaits et utilisation-Regenerescence

Le sérum de Quinton, ou plasma marin, est une eau de mer étudiée par René Quinton, un naturaliste, physiologiste et biologiste né en 1866 et mort en 1925. Au cours de ses recherches et de ses expériences sur le milieu intérieur, c’est-à-dire l’ensemble des composants liquidiens extracellulaires (et notamment le liquide interstitiel dans lequel « baignent » les cellules), il découvre que celui-ci tend, dans sa composition chimique et biologique, à s’approcher de celui de l’eau de mer dans laquelle est apparue la vie. Il parlera même de « milieu vital » plutôt que de « milieu intérieur ». Il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur l’eau de mer.

L’eau de mer est selon lui, un concentré exceptionnel d’oligo-éléments : on y retrouve l’intégralité des 118 éléments du tableau périodique des éléments de Mendeleïev. À la fin du 19e siècle, René Quinton commence à pratiquer sa méthode thérapeutique dans les hôpitaux parisiens, avant de créer des « dispensaires marins ».

Même s’il n’est pas considéré comme un médicament, le plasma de Quinton figurait dans le dictionnaire Vidal jusqu’en 1975 avec quelques indications comme par exemple :

  • Nourrissons : gastro-entérites, toxicose, athrepsie, anorexie, eczéma, traitement prénatal, prématurés ;
  • Adultes : anémie, asthénie, surmenage, vomissements de la grossesse, gastro-entérites, constipation, dysenteries, sclérose en plaques ;
  • Gynécologie : infections et congestions utéro-vaginales ;
  • Ophtalmologie-O.R.L. : coryzas, rhinites, sinusites ;
  • Dermatologie : eczéma, urticaire, psoriasis, prurigo, allergies ;
  • Reconstitution de la masse sanguine : brûlures ;
  • Alimentation artificielle en milieu hospitalier ;

« Notre corps est un véritable aquarium marin vivant. Notre milieu organique est en osmose avec le milieu marin : l’eau de mer est en sympathie avec chaque infime partie de notre corps. » René Quinton

Les minéraux sont indispensables au bon fonctionnement de nos cellules, certains participent à l’absorption des vitamines, d’autres à des processus enzymatiques diverses et variés à tous les niveaux du corps.

Les deux seules sources de minéraux biodisponibles dont nous disposons aujourd’hui sont les végétaux crus et l’eau de mer selon le protocole de René Quinton. En effet, les végétaux transforment les minéraux inorganiques en minéraux assimilables par l’organisme (grâce à la photosynthèse) et le phytoplancton (algues microscopiques) fait de même pour les minéraux marins afin de les rendre biodisponibles.

Par ailleurs, son pH est également intéressant : le pH alcalin aide l’organisme a se basifier pour lutter contre l’acidification de l’organisme responsable de nombreuses maladies.

Ainsi, les bienfaits du plasma de Quinton sont multiples :

  • Equilibre l’organisme
  • Régénère les cellules
  • Rétablit l’homéostasie
  • Apporte sels et minéraux naturels, indispensables au fonctionnement de l’organisme
  • Régule le pH physiologique
  • Stimule les défenses immunitaires
  • Vertus cicatrisantes et anti-infectieuses
  • Favorise une production hormonale correcte
  • Améliore la santé de manière globale pour une meilleure qualité de vie.

“L’eau de mer guérit tous les maux de l’homme” Platon

Il existe deux versions : l’isotonique et l’hypertonique.

Version Caractéristiques
Hypertonique Eau de mer filtrée, non chauffée et sans aucune transformation. Son taux de minéraux, oligo-éléments est plus élevé que notre plasma sanguin : c’est la forme la plus salée au goût. C’est un fournisseur d’énergie. La journée, notre mental agité et l’ensemble des stimulations extérieures nous fait consommer de l’énergie. Il est donc préférable de le prendre en début et en milieu de journée. Il est adapté à une volonté de minéralisation et revitalisation, notamment dans le cas de carences. On peut l’incorporer dans les jus de légumes (en plus de contrebalancer l’apport de potassium dans les fruits légumes).
Isotonique Solution hypertonique diluée dans de l’eau faiblement minéralisée et non distillée. Cette solution est celle qui se rapproche le plus de notre plasma sanguin, elle convient à tout le monde. C’est un produit qui réhydrate et stimule les fonctions éliminatoires dans le processus de détoxification. La nuit, nous éliminons les toxines, nous nettoyons, réparons et reconstruisons. Il est donc préférable de prendre cette version en fin de journée.

Où l’acheter ? En boutique bio, ou sur internet. Sous forme d’ampoules, de bouteille de 1L disponible sur notre boutique, ou de bidons de plusieurs litres. La version isotonique s’obtient en diluant la version hypertonique de ¼ dans ¾ d’eau.

Comment le consommer ?

  • Par voie orale, en cure de plusieurs mois (3 mois) pour reminéraliser l’organisme. Il se consomme le ventre vide, dilué dans l’eau ou dans un jus de légumes, 20 à 30 minutes avant les repas. Privilégiez plusieurs petites prises quotidiennes (30 ml d’hypertonique ou 100 ml d’isotonique maximum par prise) qu’une grosse quantité en une fois, pour favoriser l’absorption des minéraux. C’est notamment intéressant pour les personnes fatiguées, les personnes stressées et les sportifs. Les femmes enceintes en tireront aussi des avantages car la grossesse est un processus acidifiant pour leurs organismes. Il est conseillé de commencer la supplémentation doucement, et d’augmenter petit à petit les doses. Par exemple, commencez à 10, 20 ou 30 ml d’isotonique par jour puis monter petit à petit à 100 ml puis 150 ml. Ceci afin de limiter les effets indésirables de réactions de l’organisme (maux de tête, nausées, œdèmes, diarrhées, etc.). Certains professionnels estiment que 150 ml d’eau de mer à l’isotonie est le minimum pour engendrer une régénération cellulaire profonde. Il est possible d’augmenter à 200 ml voire 500 ml par jour dans le cas de pathologies avancées. Après, toute personne est différente, il conviendra de vous écouter et de boire la quantité qui vous convient. Pour les enfants, 10 à 20 ml d’eau de mer à l’isotonie avant les repas est suffisant selon René Quinton.
  • Par voie nasale, pour faire des lavements de nez.
  • En cuisine, pour remplacer le sel de table (dans les sauces, soupes, etc.), sans le chauffer. Pour réaliser des légumes lactofermentés, ou des jus de légumes lactofermentés. On peut également l’utiliser dans des préparations type « fromagères » à base de noix de cajou. Dans des marinades.

 


Sea-AquaCell’s – Eau de mer hypertoniquesea-aquacells-eau-de-mer-hypertonique-unite-ou-pack-de-6-regenerescence-05

Le livret de 34 recettes à base de plasma marinle-livret-de-34-recettes-a-base-de-plasma-marin-regenerescence

The following two tabs change content below.

Sarah Juhasz

Ingénieur en génie biologique de formation, Sarah se passionne pour le sport avec notamment la course à pied. Suite à une blessure sportive, elle intègre la philosophie naturopathique, la méditation et le yoga dans son quotidien tout en transitionnant vers une alimentation végétale à forte tendance crue. Au fil des réflexions, des voyages, des rencontres, et de son cheminement intérieur, elle ne trouve plus de sens à son emploi pour une grande entreprise américaine. Elle se forme alors en cuisine végétale au sein d'une école américaine et entreprend des études de naturopathie au sein de l'Institut Supérieur de Naturopathie créé par Alain Rousseaux en étroite collaboration avec Pierre Valentin Marchesseau. Passionnée par l'humain, elle souhaite rendre la santé naturelle accessible à tous, éduquer et accompagner simplement et efficacement toute personne désireuse de retrouver son autonomie dans la gestion de sa santé. Elle est aujourd’hui auteure du livre « Ma bible de la naturopathie spéciale alimentation végétale crue » aux éditions Leducs, et sophrologue-relaxologue.

Derniers articles parSarah Juhasz (voir tous)

2 réponses

Répondre

Vous désirez rejoindre la conversation?
Nous vous invitons à y contribuer!

Laisser un commentaire