Passez aux Jus

Le jus vert, l’essence de la régénération

« Le jus de légumes est le remède moderne le plus efficace pour contrer une dénutrition importante de nos organismes en rétablissant rapidement un équilibre au niveau des  minéraux et des micro-nutriments. Les jus de légumes sont particulièrement adaptés aux conditions de vie actuelle. C’est la voie royale pour remettre en état une personne qui a les intestins irrités et les organes épuisés. »

Thierry Casasnovas

ALCALINISER, DÉTOXIFIER & RÉGÉNÉRER

Le jus de légumes va parfaitement hydrater, nourrir et régénérer chaque cellule de notre corps. Il agit directement au niveau cellulaire et par le fait même, il opère sur l’ensemble de l’organisme.

Hydrater

Apporter de l’eau (aussi pure et bonne soit-elle) ne suffit pas à réhydrater l’organisme pour la bonne raison que l’eau ne peut être fixée dans les tissus qu’à hauteur de nos réserves minérales.

Pour se réhydrater, il faut donc avant tout penser en terme de reminéralisation; l’apport hydrique n’étant que rarement le problème.

Nourrir & diminuer l’inflammation

Nous sommes globalement en surabondance de macro nutriments (lipides, glucides, protéines) et en carence de micro nutriments (minéraux, vitamines, anti oxydants…). Notre corps a soif de minéraux, soif d’anti oxydants et les jus de légumes sont une forme extrêmement assimilable d’apport massif de micro nutriments.

Le jus est l’emblème de la régénération, parce qu’il apporte par un grand verre ce qu’il nous faudrait 30 minutes à mâcher. Qui plus est, nos intestins souvent enflammés tolèrent très mal les fibres des légumes.

Nous nous retrouvons alors devant un véritable cercle vicieux : nous avons besoin de minéraux pour diminuer l’inflammation intestinale, la meilleure source de minéraux est les légumes, mais nos intestins enflammés ne supportent plus les fibres des légumes… La solution est de supprimer les fibres et garder la quintessence micro nutritionnelle apportée par les jus.

Nos intestins fragilisés, suite à nos mauvais choix alimentaires depuis de nombreuses années, ne sont plus en mesure d’absorber correctement tous les éléments nutritifs des aliments sains. Comment alors améliorer leur absorption ? Tout simplement par un nettoyage des intestins par les jus ! Par l’apport massif de minéraux, l’absence de fibres et son assimilation directe par la cellule, le jus permet au système digestif de se reposer. Moins de charge digestive, plus d’énergie pour le corps pour éliminer, nettoyer et détoxifier !

Nettoyer les intestins

L’apport conjoint d’eau et de minéraux assure une réhydratation de tous les déchets durcis qui tapissent la paroi intestinale. Ces déchets empêchent à la fois l’assimilation et l’élimination, puisque la membrane intestinale (qui doit être un lieu d’échange par excellence pour le corps) devient totalement colmatée. Les jus de légumes permettent de ramollir chaque jour ces déchets et favorisent leur élimination, ainsi le nettoyage intestinal (associé à quelques plantes assurant le « balai intestinal ») est à son optimum d’efficacité .

« Il n’y a pas meilleur et plus douce méthode pour nettoyer les intestins que de consommer chaque jour en abondance des jus de légumes variés ».
– Thierry Casasnovas

Nettoyer la cellule

Bien nourrie, fortifiée, la cellule sera à même d’éliminer ses déchets, de respirer proprement et de revivre !

« Une cellule bien alimentée est une cellule qui élimine. »
– Thierry Casasnovas

Jus de légumes ou jus de fruits ?

Les fruits sont d’excellents aliments essentiels pour l’organisme, toutefois leurs fibres sont solubles et très digestes et donc nul besoin de les passer en jus hormis pour « adoucir » un jus de légumes un peu fort en goût. En ce sens, nous recommandons toujours de ne pas dépasser 30% de fruits dans les jus.

Qui plus est, trop de jus de fruits, en apportant du sucre sans les fibres, peut fatiguer à la longue le pancréas en entraînant des pics glycémiques.

Les fruits contiennent aussi des acides faibles qui sont excellents pour nettoyer les déchets du corps, mais qui pourraient entraîner des réactions de nettoyage inconfortables si l’on en consomme trop sous forme de jus.

Le jus est pour nous essentiellement un jus de légumes, et en particulier de légumes verts. Les fameux « jus verts » sont de véritables cocktails de micro nutriments régénérants pour le corps.

Jus d’orange, pomme, carotte, betterave et le gingembre.

Jus d’herbe de blé

Jus de pomme, carotte et gingembre.

Jus de pastèque

Quelques idées de jus

F.A.Q.

Pourquoi prendre des jus ?

C’est le meilleur moyen de se reminéraliser, de façon simple et efficace. Notre corps est souvent si déminéralisé qu’il serait très long de le reminéraliser simplement en mangeant des fruits et légumes, étant donné la faiblesse de notre absorption intestinale. Les jus, directement biodisponibles puisqu’ils sont débarrassés des fibres, accélèrent la reminéralisation de notre organisme et nous permettent de constater rapidement une diminution de nos symptômes.

Il est également difficile de nos jours d’avoir une quantité de nutriments suffisante, étant donné la qualité de nos sols de plus en plus pauvres et déminéralisés. Il est donc intéressant de compléter son alimentation par des jus. Il est, d’ailleurs, très difficile de consommer des kilos de verdure par jour, alors qu’il est facile de consommer le jus de ces kilos de verdure.

Par ailleurs beaucoup de gens ont les intestins tellement enflammés qu’ils ne supportent plus les fibres des légumes. Consommer les légumes en jus permet de bénéficier de leurs nutriments sans avoir les intestins irrités par leurs fibres non solubles. En revanche, les fibres des fruits sont solubles et ne présentent pas de problème pour les intestins. À chacun de décider s’il préfère les consommer entiers ou en jus.

Attention : ne pas faire de longues cures uniquement de jus de fruits.

Avec quels ingrédients fait-on les jus ?

Les jus peuvent être à base de légumes, de mélange de fruits et de légumes, ou occasionnellement de fruits uniquement. Un bon jus de base est composé de pommes, carottes et épinards, à la fois excellent pour les intestins et pour se reminéraliser.

Les fruits et légumes doivent bien sûr être utilisés crus. Il vaut mieux éviter de mélanger trop de choses dans un même jus. Certains ingrédients, même s’ils sont physiologiques et ont des propriétés très intéressantes, sont à utiliser avec parcimonie, car potentiellement très irritants même à petite dose : ail, chou, oignon, piment, poireau, etc. (voir liste dans ingrédients des jus)

Il faut savoir que les jus de légumes ont un grand pouvoir nettoyant, reminéralisant et régénérant. Les légumes verts sont la meilleure source de minéraux alcalinisant. Ce sont des restaurateurs et des constructeurs. Ils vont purifier et fortifier le sang, nettoyer et détoxifier l’organisme et le nourrir rapidement.

La cure de jus de légumes est plus douce et moins stressante pour le corps. Le nettoyage se fera en douceur. Il est ainsi recommandé de débuter par les jus de légumes.

Qu’est-ce qu’un jus vert ?

C’est un jus composé principalement de légumes verts, riches en chlorophylle. Le jus pomme et épinards est, par exemple, considéré comme un jus vert. Plus on met de verdure, plus un jus est reminéralisant. À chacun de trouver son dosage pour pouvoir avaler le jus. Un jus de plantes amères sera presque imbuvable pour la plupart des gens, ne pas hésiter à diluer et à sucrer avec d’autres ingrédients comme la pomme.

Quels appareils pour faire du jus ?

Pour faire des jus, on peut commencer avec une centrifugeuse, qui a l’avantage d’extraire le jus rapidement et d’être peu onéreuse, mais qui dénature les jus (fait tourner les aliments à toute vitesse et, donc, les oxyde davantage).

La qualité et la durée de consommation des jus seront de loin bien plus supérieures avec un extracteur de jus. Les extracteurs, qui « mâchent » les aliments lentement, permettent d’obtenir un jus de bien meilleure qualité que les centrifugeuses. Nous avons des témoignages de personnes ayant réussi à se soigner avec une centrifugeuse, mais on peut imaginer que leur guérison aurait été encore plus rapide avec la qualité des jus produits par un extracteur.

De plus, l’extracteur de jus permet d’utiliser des plantes, ce que ne permet pas la centrifugeuse. Lorsqu’on utilise des plantes (épinards, orties, persil, etc.), il est important de les alterner avec les fruits ou les légumes racines, car leur jus va entraîner celui des plantes. Enfin, le rendement est bien meilleur avec un extracteur, donc moins de gaspillage et plus rentable à long terme.

On peut aussi utiliser un presse-agrumes manuel ou électrique.

Quand on n’a pas accès aux appareils, on peut recourir à un excellent extracteur de jus : soi-même. Pour consommer une grande quantité de nutriments tout en allégeant sa digestion, il suffit de mâcher, d’avaler le jus et de recracher les fibres.

Faut-il filtrer ses jus ?

Il est conseillé de filtrer ses jus avec une passoire ou un filtre à jus. Moins il y a de fibres, plus le jus passé dans l’organisme sera traité comme un liquide au lieu d’être traité comme un aliment. Il passe alors directement dans le sang pour nourrir les cellules, en déclenchant très peu de digestion.

Combien de temps se conserve un jus et comment le consommer ?

Avec la centrifugeuse, le jus ne se conserve que peu de temps, car il est vite oxydé. Avec l’extracteur, le jus peut se conserver jusqu’à 10 heures au réfrigérateur, particulièrement si du citron y est ajouté, ralentissant ainsi l’oxydation. On peut préparer des jus à l’avance en les congelant.

Il est conseillé de le consommer lentement, par exemple sur une demi-heure à une heure, afin de laisser au corps le temps d’assimiler progressivement les nutriments.

Quelle quantité de jus par jour ?

Il est conseillé de débuter avec un verre de jus par jour par exemple. Certaines personnes sont tellement intoxiquées qu’elles ne toléreront qu’une cuillère à café de jus dilué dans un verre d’eau. Par la suite, augmenter progressivement à deux verres, puis trois jusqu’à 2 litres par jour. On ne pourra pas se réalcaliniser avec seulement un verre par jour, il faut vraiment en prendre beaucoup, à associer éventuellement au plasma marin (Eau de Quinton).

À titre indicatif, un jus de fruits contient plus de calories qu’un jus de légumes.

Je n’ai pas beaucoup de temps, obtient-on le même effet avec des jus achetés dans le commerce ?

Généralement, les jus du commerce sont pasteurisés, donc exempt de vitamines et minéraux. Ils n’ont donc aucun intérêt.

Vaut-il mieux prendre les jus avec les repas ou seuls ?

Il vaut mieux les prendre en dehors des repas, afin de ne pas diluer les sucs digestifs.

Ingrédients des jus

Légumes verts, racines, salades

Ail : nettoie l’organisme. Extrême nettoyant des voies digestives. Antibiotique, antifongique et antiparasitaire. À utiliser avec parcimonie car potentiellement très irritant.

Artichaut : Très bon pour le foie, ainsi que toute la famille des chardons. Attention, goût très amer, ce qui le rend très actif sur le foie, donc à doser doucement au début.

Asperge : On peut la manger crue ou la passer en jus. Privilégier l’asperge verte, l’asperge blanche ne contenant presque aucun minéral ni chlorophylle. Le jus pomme et asperge verte est très bon pour la peau, notamment contre l’acné.

Betterave : Très bonne pour régénérer le sang et le foie, en stimulant la construction des globules rouges. Les betteraves molles transforment leur amidon en sucre, ce qui est meilleur. Elles soulagent en période de règle.

Blette ou bette : Riche en minéraux et en acide oxalique, donc assiste le péristaltisme intestinal. Les choisir les plus vertes possibles.
Carotte : Excellente base de jus pour le corps entier, notamment pour les intestins. Riches en antioxydants et très reminéralisantes. Ne pas utiliser les fanes de carottes, trop dures pour l’extracteur.

Céleri branche : Riche en minéraux. Particulièrement agréable par temps chaud et, donc, risque de donner froid en hiver. Facilite la fluidification du sang. Parmi les légumes cultivés, c’est la source la plus concentrée de sodium, une véritable bombe minérale à utiliser dans ses jus !

Chénopode blanc : Même famille et donc mêmes principes que les épinards.

Chou, chou-fleur, brocoli et toute la famille des choux : permettent au corps d’évacuer des mucus et sont des anticancéreux puissants. Les gaz causés par le jus de chou ne sont pas liés au produit lui-même, mais à la déséquestration des gaz contenus dans les intestins. Augmenter la dose progressivement, de manière à ce que la quantité de gaz reste acceptable. Les choux ne causent pas de gaz, ils les révèlent.

Concombre : À utiliser avec la peau. Très reminéralisant. Excellent diurétique. Particulièrement agréable par temps chaud. Véritable remède pour la peau.

Courgette : Permet de donner du velouté aux jus par temps chaud.

Cresson : Pour dégager les voies respiratoires.

Épinard : Riche en chlorophylle, en vitamine C, en fer et en acide oxalique, qui favorise le péristaltisme intestinal. Nota : l’acide oxalique cru (organique) est sans danger pour le corps).

Fenouil : Les semences, le bulbe et le feuillage du fenouil (sauvage ou cultivé) sont carminatifs (comme les semences de cumin et de carotte), ce qui signifie qu’il va aider à expulser les gaz des intestins. Ami des intestins ballonnés. Rafraîchissant par temps chaud.

Herbe de blé : Régénérant, riche en protéines et en minéraux. À faire pousser chez soi. À inclure progressivement car peut provoquer de fortes réactions.

Laitue et autres salades : Riche en minéraux, en principes amers, notamment la scarole et la romaine. Plus une salade est verte, plus elle est riche en minéraux et en principes actifs.

Mâche : Riche en fer, en chlorophylle et en oxygène.

Oignon : À utiliser avec parcimonie car potentiellement très irritant. Spécifique des voies respiratoires.

Piment : À utiliser avec parcimonie car potentiellement très irritant. Très actif sur la sphère digestive. Antiparasitaire majeur. Vasodilatateur : augmente les échanges immunitaires et nutritifs dans le corps.

Poireau : À utiliser avec parcimonie car potentiellement très irritant. Voir oignon.

Poivron : Le poivron vert est indiqué pour la production de collagène. Excellent jus l’été, proche du gaspacho : poivron rouge, concombre, tomate et verdure.

Pommes de terre : La potasse est bonne contre les ulcères mais à utiliser avec parcimonie.

Radis / radis noir : À utiliser avec parcimonie car potentiellement très irritant.

Roquette : Pour régénérer les poumons. Remet les toxines en circulation. Assainit le tube digestif.

Scarole : Pour régénérer le cortex des glandes surrénales.

Tomate : Délicieuse en jus, à inclure largement.

Topinambour : À utiliser avec parcimonie. Le jus de topinambour contient des sucres complexes, qui peuvent occasionner beaucoup de flatulences.

Herbes et épices

Basilic : Recommandé pour les personnes en fatigue chronique. Calme le système nerveux autonome et régénère le système rénal. Endocrino-régulateur : permet de stabiliser tout le système endocrinien, d’apporter repos, quiétude, bien-être, aux personnes en perturbation thyroïdienne.

Chardon-marie : Très bon pour le foie, ainsi que toute la famille des chardons.

Coriandre : Très détoxifiante en jus, particulièrement pour la détoxination des métaux lourds.

Curcuma : La racine de curcuma fraîche (à trouver en magasin bio) est un régulateur de l’inflammation extrêmement puissant en interne. On peut la passer en jus pour désenflammer ses intestins. Il est intéressant de l’associer au poivre noir ou au gingembre pour multiplier les effets de la curcumine (principe actif du curcuma).

Fenugrec : Intéressant en graines germées, pour nettoyer le foie et le pancréas.

Gingembre : Très fortement détoxinant et tonique (circulation). Carminatif, excellent pour la digestion. À associer au curcuma.

Graines germées jusqu’au vert : Riches en minéraux. Par exemple l’alfalfa (luzerne) pour obtenir de la verdure bio chez soi. Ne passer en jus que la partie verte, pas la graine.

Mauve : Adoucissante pour les intestins.

Menthe : Très rafraîchissante.

Ortie : Très reminéralisante, très riche en fer et en éléments actifs. Attention au lieu de récolte, car l’ortie concentre les produits actifs de son environnement. Plante majeure de tout le système glandulaire. L’ortie est riche vitamine C et en fer.

Persil : Fluidifiant sanguin. La meilleure herbe pour reconstruire le sang (extrêmement chargé en fer). Elle oxygène plus le sang que l’herbe de blé. À prendre avec modération, notamment pour les femmes qui ont des règles trop abondantes. Recommandé pour les personnes en fatigue chronique.

Pissenlit : Comme toutes les plantes amères, très bon pour le foie.

Plantain : Efficace pour aider à faire circuler la lymphe.

Prêle : Très reminéralisante.

Vanille : Donne un goût très agréable aux jus de fruits.

Fruits

Cerise : Très astringente et très puissante.

Citron : Astringent majeur, il facilite le mouvement de la lymphe et permet de dépasser beaucoup de crises de détoxination. On peut, si on le souhaite, en mettre dans tous les jus, pour son goût tonique, sa charge énergétique, son aspect détoxinant, sa capacité à dissoudre les calcifications et calculs, mais aussi parce que, étant antioxydant, il permet de conserver les jus plus longtemps. Avec ou sans la peau.

Clémentine : Excellente pour les glandes surrénales.

Fruits rouges : Fraises, framboises, myrtilles, groseilles, cassis, etc. Excellents ajouts aux jus, chargés en antioxydants, de la nutrition à l’état pur.

Grenade : On peut en faire un jus très astringent, qui aide à faire bouger la lymphe et remplace avantageusement le café. Attention, ce jus est tellement puissant qu’il peut donner la nausée quand on n’en a pas l’habitude.

Mandarine : Excellente pour les glandes surrénales.

Melon : Très détoxinant et actif sur les reins. À utiliser avec la peau.

Oranges : Forte charge énergétique, aspect détoxinant, capacité à dissoudre les calcifications et calculs. À utiliser sans la peau, car elle contient des huiles essentielles extrêmement puissantes. Le jus d’orange génère des réactions de nettoyage très puissantes : vérifier l’état de ses émonctoires avant d’en consommer de grandes quantités. Les longues cures de jus d’orange pour les personnes déminéralisées et fatiguées sont à proscrire. Toujours tester de petites quantités de jus d’orange pur, puis augmenter les quantités progressivement.

Pastèque : Très détoxinante. À utiliser avec la peau, qui contient un précurseur de l’arginine, permettant notamment de lutter contre la fonte musculaire chez les personnes âgées. Très régénérante pour la sphère rénale.

Pêche, brugnon, nectarine : Fruits très doux. À inclure généreusement.

Pomelos / pamplemousses : Forte charge énergétique, aspect détoxinant, capacité à dissoudre les calcifications et calculs. À utiliser sans la peau, car elle contient des huiles essentielles extrêmement puissantes.

Pommes : Véritable pansement intestinal, elle est nettoyante, diurétique et stimule le fonctionnement des reins. Excellente base de jus, notamment avec les ingrédients forts et amers, qu’elle rend faciles à boire grâce à son goût sucré. Sa pectine forme un mucilage qui aide à guérir la membrane intestinale en la désenflammant. À inclure généreusement. Éviter les pommes farineuses, qui ne font pas beaucoup de jus.

Raisin : Très détoxinant. Principes astringents. Vérifier que les émonctoires fonctionnent bien avant d’en prendre en grande quantité.

Rhubarbe : Feuilles et tiges. À utiliser avec modération, car très puissante.