Blog - A la une

À propos : 

Raf d’origine Suisse, a commencé à voyager dans un véhicule aménagé depuis 7 ans. Ce mode de vie lui est venu naturellement, faisant beaucoup de sport – canioning, grimpe, ski etc. – il avait besoin de se déplacer avec toutes ses affaires. Il y a environ 3 ans, il décide de quitter définitivement le mode de vie classique boulot/dodo et retire ses papiers de la Suisse. Son ancienne vie lui plaisait, mais pour rien au monde il changerait celle qu’il a actuellement. Tout a coulé de source à partir du moment où il a décidé de faire ce qu’il avait envie de faire.

Tiphaine a commencé à vivre en Van il y a trois ans. La question de l’écologie étant au centre de ses préoccupations, elle remarque que malgré tous ses efforts pour réduire son empreinte écologique il faudrait tout de même plus d’une planète si tout le monde vivait comme elle. Elle pense tout d’abord à vivre en Yourte, mais cette option présente beaucoup de charge administrative et peu d’autonomie. 

Tatoueuse depuis 4 ans, elle se rend compte qu’elle peut travailler partout dans le monde, elle s’aménage un Van toute seule avec une scie sauteuse et une visseuse dans lequel elle vit pendant un an et demi avant de faire un véhicule en commun avec Raf. 

Raf et Tiphaine ont d’abord investi dans une Mercedes, c’était un fourgon avec une caisse arrière qu’ils avaient complétement fait à leur image. Cependant ils s’aperçoivent rapidement que le véhicule est trop grand et trop gros pour eux. Ils l’ont donc remplacé par un 4/4 le permettant de se déplacer de manière plus sécuritaire, avec en contrepartie, une diminution de leur espace. Ce changement a été très positif car ils se sont rendu compte qu’ils aimaient trouver des solutions pour réduire leur espace afin de s’adapter à ce qui les entoure.

Pourquoi choisir ce mode de vie?

Raf : Nous avions tous les deux ce désir de vivre en mode de vie minimaliste et notre rencontre a été un beau complément. Elle m’a apporté tout le coté écologique qui me manquait et je l’ai aidé à s’épanouir dans l’aventure et les activités sportives. 

Tiphaine : J’avais vraiment envie de tout ce contact avec la nature mais j’avais aussi beaucoup de peurs qui me bloquaient : Une femme seule, en van.  J’ai mon chien mais bon voilà. Puis, il y a plus de deux ans quand j’ai pris cette décision, je me suis promis de ne plus jamais rien faire en écoutant mes peurs. 

Que signifie The Hook ? 

The Hook veut dire crochet en français. Le pick-up représente Peter l’aventurier qui amène Wendy la cellule partout. Tiphaine et moi sommes les enfants du pays imaginaire dans un monde qui ne l’est pas du tout. 

C’est aussi le seul crochet qui nous reste avec la société, c’est notre plus grosse dépense financière et il faut lui mettre du carburant pour le faire avancer. 

Vivre en autonomie dans la forêt nous attire beaucoup, mais nous voulons découvrir le monde, faire des projets humanitaires, bouger et partager ce qu’on vit. 

Qu’est-ce que Generation Outdoor ? 

Raf : Generation Outdoor est une association à but non lucratif que ma famille a créé après mes aventures. 

Tiphaine et moi n’en faisons par parti, nous avons simplement été animateurs afin de promouvoir les activités en extérieur pendant 2 ans en Suisse. Cette activité consistait à amener les enfants en forêt, dormir dans un hamac, faire du feu sans briquet, trouver sa nourriture, s’orienter, enfin bref, devenir autonome et revenir aux choses essentielles.   

Nous avons aussi fait des conférences sur l’autonomie dans les écoles et organisé des stages pour les familles désireuses d’en apprendre plus à ce sujet. 

Raf, Peux-tu nous parler un peu de tes aventures? 

  • J’ai Traversé la Suisse avec seulement 2 francs par jour sans accepter ni nourriture, ni logement, ni transport sur 450km afin de récolter des dons pour les enfants des pays défavorisés. Ça a été assez rude, en 14 jours j’ai perdu 7kg, c’est ainsi que j’ai commencé à me faire connaitre par les médias. 
  • Ensuite j’ai descendu le Rhône à la nage sans assistance, du glacier à la méditerranée. J’ai fait le même nombre de km sur le Mékong en Asie, à la nage, encore une fois sans assistance. 
  • J’ai traversé la Mongolie sur 1000km sans moyen motorisé avec un enfant de 11 ans en situation d’handicap IMC (infirmité Motrice Cérébrale) que je poussais dans une chaise, afin de réaliser son rêve qui était de devenir aventurier. Nous avons aussi descendu la plus grande rivière de Mongolie en Kayak.
  • En plus de chercher des doses d’adrénalines, mon but à travers toutes ces aventures était de faire passer un message et de faire réagir les gens, par exemple, si je suis capable de descendre le fleuve dans un pays riche, je peux aussi le faire dans un pays pauvre. De plus, chacune de mes aventures ont été avaient pour but de récolter de l’argent pour une association afin de contribuer à une cause.

Quels sont vos futurs projets ? 

Raf : Nous avons décidé avec Tiphaine de faire de l’humanitaire le long de la route en utilisant l’association Generation Outdoor après l’arrivée de notre bébé en octobre. 

Pour nous les enfants doivent s’épanouir dans le jeu, c’est pourquoi nous avons pour objectif de nous arrêter sur notre chemin afin de créer des activités extérieures et rapporter des jeux aux écoles qui manquent d’infrastructure dans les pays pauvres.

Tiphaine :  Nous nous sommes associés à des petites entreprises suisses qui ont les mêmes valeurs que nous, ils ont fait une gamme de tee-shirts qu’ils pourront vendre, et reverser une petite partie à l’association que nous utiliserons pour les projets humanitaires. Nous avons prévu de faire des vidéos afin d’assurer un suivi et une transparence auprès des acheteurs, leur dire combien nous avons récolté et ce que nous avons pu faire avec leurs dons. 

Raf : Normalement on fait plein de petits jobs le long de la route, ça serait chouette si nous pouvions gagner notre vie avec notre chaine YouTube en se consacrant aux principalement vidéos et aux partages de nos voyages. Ce qui est frustrant quand on est moniteur ou tatoueuse, c’est qu’on passe plus de temps avec les touristes qu’avec les locaux, ce qui nous empêche de faire des rencontres culturelles authentiques et être plus proches des pays que nous visitons. 

Quelque chose à rajouter? 

Nous attendons un bébé, c’est notre plus grand projet pour le moment. Nous allons montrer aux gens qu’il est possible de vivre autrement en partageant notre expérience, les inspirer et les aider à se lancer aussi. On peut nous dire beaucoup de chose, et nous dire c’est impossible, mais nous préférons toujours vérifier par nous-même et encourageons les gens à faire de même. 


Retrouvez et suivez Raf et Tiphaine sur les médias sociaux :
The following two tabs change content below.

Joannie

Joannie carbure au kombucha, au yoga et… aux câlins de ses chats! Curieuse de nature, elle tend vers un art de vivre plus éthique et sain. Amoureuse du vivant et militante en faveur du bien-être animal, elle a adopté un mode de vie végane il y a quelque temps. Rédactrice et stratège Web, elle a l’œil pour dénicher les plus récentes tendances et vous les présenter.
0 réponses

Répondre

Vous désirez rejoindre la conversation?
Nous vous invitons à y contribuer!

Laisser un commentaire

Centre de préférences de confidentialité