Blog - A la une

gouttes-deau-fond-turquoise

 

Quelle eau boire ? Le problème de l’eau est vaste et épineux et il nous laisse souvent remplis de questions et d’incertitudes. Cet article propose de faire le point sur le sujet de l’eau distillée.

La question de l’eau

Les médias, publicités et les gens autour de nous n’ont de cesse de nous répéter qu’il faut boire suffisamment. Buvez, éliminez, comme le scande le slogan d’une marque bien connue d’eau du robinet. Mais la « mauvaise » eau (ou même de l’eau bue au mauvais moment) ne vous fera malheureusement pas éliminer, comme nous le verrons par la suite…

Tout d’abord, l’eau soit-disant potable du robinet est fortement problématique. En réalité, le terme même d’eau potable est uniquement un concept juridique fixé par la loi afin de définir une eau qui serait acceptable pour la consommation humaine.

Or, la pollution de l’eau du robinet ne cesse d’augmenter. Le nombre des pesticides détectés dans l’eau ne cesse de s’élever. À tel point que les communes peinent à respecter la réglementation au sujet de l’eau et demandent souvent une dérogation préfectorale pour la proposer tout de même à la consommation… Il faut savoir qu’en France plus de la moitié des fleuves, des rivières et des nappes phréatiques, sont pollués. En plus de cela, l’eau du robinet est pleine de résidus de médicaments (antidépresseurs, anticancéreux,  antibiotiques, produits hormonaux…). En France, 3 000 de ces médicaments ont été repérés dans l’eau des grandes villes. Dans les eaux en bouteilles également d’ailleurs !

Et nous ne parlerons même pas ici du chlore, aluminium et toutes ces autres substances qui peuvent se retrouver également dans l’eau du robinet…

La distillation de l’eau

La distillation imite le processus naturel de formation de l’eau de pluie. En effet, la distillation reprend le processus d’évaporation et de condensation de l’eau. L’eau est chauffée et transformée en vapeur, ce qui permet d’éliminer la quasi totalité des produits chimiques, des impuretés, des métaux lourds et des minéraux inorganiques. La totalité des bactéries et virus sont éliminé.

L’eau est ensuite condensée et il ne reste alors qu’une eau distillée, pure. Le fait que cette eau soit très faiblement minéralisée permet que sa conductivité électrique soit quasiment nulle.

Il convient de souligner que l’eau n’est pas seulement filtrée comme dans la plupart des solutions proposées pour traiter l’eau. Non, durant ce processus, les contaminants ne sont pas simplement mis de côté, ils sont éliminés, nuance de taille.

Et les minéraux ?

On nous a souvent dit qu’il fallait consommer une eau minéralisée. Pour faire le plein de calcium, de magnésium, etc. Les marques d’eau en bouteille rivalisent souvent au sujet de la minéralisation de leur eau. Et si tout cela n’était encore qu’une histoire de marketing ? En effet, dans les eaux minéralisées, les minéraux sont inorganiques et de ce fait stockés dans le corps. Nous ne pouvons pas les assimiler.

Si l’on pouvait assimiler les minéraux non organiques, il nous suffirait de sucer un petit caillou chaque jour et le tour serait joué ! Mais cela ne marche pas, car nos organismes sont hétérotrophes. Cela signifie qu’ils ne peuvent pas élaborer leur propre matière organique autrement qu’à partir de matières organiques déjà élaborées par d’autres organismes (végétaux autotrophes, s’ils sont herbivores, d’autres animaux s’ils sont carnivores, insectivores, etc.). Ainsi, nous ne mangeons pas la terre du jardin pour nous nourrir, mais par exemple la carotte qui, elle, est autotrophe et qui, par phénomène de photosynthèse, a réalisé la synthèse des matières organiques à partir du gaz carbonique et de l’eau. Dès lors, pour que nous, humains (et il en est de même pour les animaux), assimilions les minéraux, il faut qu’ils aient auparavant été transformés par les végétaux. On le voit bien : en réalité l’eau de boisson ne nous apporte pas de minéraux.

L’American Medical Association déclare d’ailleurs à ce propos :

« Le besoin du corps pour les minéraux est largement satisfait par les aliments, pas par l’eau potable. »

Un spécialiste mondial des minéraux et des oligo-éléments, le professeur Schroeder, a évalué à 1 % seulement le taux des minéraux contenus dans l’eau et assimilés par notre organisme. Le reste encrasse notre corps et ne fait que fatiguer les reins, allant même parfois jusqu’à les endommager gravement… Il faut savoir que le rôle principal de l’eau que nous buvons est de compenser les pertes en eau de notre corps occasionnées par la transpiration, la respiration et par les déjections. L’eau qui nous quitte par ces émonctoires emporte en même temps les déchets et toxines de notre métabolisme. De ce fait, plus l’eau sera pure et plus elle pourra transporter des éléments à éliminer. A contrario, plus l’eau sera chargée en sels minéraux, moins elle pourra jouer ce rôle d’épuration et plus elle surchargera la fonction rénale.

Pour le Dr Allen Banik,

« Les seuls minéraux que le corps utilise sont les minéraux organiques. Tous les autres types de minéraux sont des substances étrangères à l’organisme et doivent être éliminés. L’eau distillée est la seule eau qui peut être absorbée par le corps sans endommager les tissus. »

splash-water

Une question d’électricité

La notion d’eau biocompatible a été lancée par Joseph Országh en 1995 sur la base des critères de la Bio-électronique Vincent. Il s’agit d’une eau répondant à d’autres critères que l’eau légalement potable. Elle est faiblement minéralisée, légèrement acide et possède un potentiel d’oxydoréduction.

En effet, l’eau doit être la moins minéralisée pour que ce soit le corps qui fasse l’électrolyse, c’est-à-dire le processus de conversion de l’énergie électrique en énergie chimique, là où il a besoin. A contrario, si l’eau est minéralisée, l’organisme va stocker ces minéraux inutilisables et il risque de se produire des phénomènes d’électrolyse aux endroits où les minéraux sont stockés. Mieux vaut laisser l’intelligence du corps opérer et aller agir là où le besoin est véritable.

De plus, l’eau doit être légèrement acide (or les eaux en bouteille sont alcalines). Son pH doit idéalement se situer entre 6 et 7. En effet, l’alcalinité de l’eau rend le sang très conducteur de l’électricité et donc très sensible aux ondes électro-magnétiques. En outre, la légère acidité de l’eau permet une meilleure assimilation des nutriments.

En conclusion

La déminéralisation de l’eau par sa distillation ne vous déminéralisera pas ! À plus forte raison si vous buvez des jus de légumes en parallèle, qui vous apporteront tous les minéraux dont votre corps a besoin. Ainsi, les jus vous permettront de vous recharger en substances vitales, et l’eau pure permettra à votre corps d’éliminer les substances toxiques, « mortifères ».

Vous pouvez également boire de l’eau de Quinton, qui est une très bonne manière d’apporter des doses intéressantes de minéraux biodisponibles dans votre corps.

Si vous décidez de consommer de l’eau distillée, il pourra être intéressant de la redynamiser, par exemple en l’agitant et en lui ajoutant quelques gouttes de jus de citron ou bien un peu d’argile.

Sur la boutique

  • push_offre_30_megahome2
  • megahome_blanc_regenerecencemegahome_blanc_regenerecence
The following two tabs change content below.

Carine Phung Van

Journaliste indépendante, Carine a découvert l’alimentation vivante il y a plusieurs années. Alors mère de son troisième enfant, elle expérimente une énergie qui la convainc d’adopter ce qui pour elle est devenu un art de vivre. Ses petits problèmes de santé s’envolent, puis finalement ses problèmes de thyroïde. Passionnée, Carine co-crée alors le magazine Le Chou Brave. Puis elle rejoint l’association La vie en Raw, pour aider à promouvoir l’alimentation vivante en région Rhône-Alpes. Elle réalise aussi des vidéos de recettes crues ou de témoignages à travers les chaînes YouTube La vie en Raw et Vital’Liens.

Derniers articles parCarine Phung Van (voir tous)

13 réponses
  1. yanis.vonnez
    yanis.vonnez dit :

    J’attend avec impatience mon distillateur que j’ai commandé :)
    J’ai lu que l’on pouvait ajouter des gouttes de citron pour la redynamiser. Une plaque de vivification aura-t-elle un effet similaire ? (J’en ai une de la marque Grander).
    Serait-il intéressant de la mélanger avec un jus de légumes ?

  2. Pascal
    Pascal dit :

    Bonjour, Je bois uniquement de l’eau distillé depuis 3 ans produit avec le megahome.
    Je viens d’acheter de l’eau de quinton au centre des sciences biologique, et il préconise de ne pas utiliser l’eau distillé avec le quinton, car pour eux l’eau distillé n’a plus de vie, il préfère ajouter une eau de source faiblement minéralisée.
    Quand pensez vous ?
    Cordialement
    Pascal

  3. Hydralys
    Hydralys dit :

    Bonjour, s’il vous plaît, j’aimerais savoir si on peut l’utiliser pour tout ce qui est alimentaire : les soupes, les laits végétaux, le trempage des oléagineux et graines, les smoothies ?
    Quelle dose de jus de citron mettre dedans ? 1 goutte par litre ? Et peut-on l’utiliser pour faire germer des graines, est-ce mieux que l’eau du robinet ou osmosée pour cela ? Je vous remercie.

  4. Aloyse Depeursinge
    Aloyse Depeursinge dit :

    bonjour :)) je bois de l’eau distillée depuis 10 jours et j’ai l’impression que ça me constipe..ce matin j’ai ajouté un peu de sel de l’himalaya et c’est tout de suite mieux..
    Quelqu’un d’autre a-t-til observé cela?! est-c’est parcequ’il n’y a plus de minéraux!?

  5. Eve
    Eve dit :

    Bonjour, j’ai acheté le MEGAHOME il y a trois mois environs et j’adore maintenant boire de l’eau (en plus des jus biensur) aussi je voudrais savoir si je peux utiliser l’eau distillée pour cuisiner lorsque l’eau doit bouillir comme par exemple faire cuire du riz ou des pâtes. En effet, je ne me souviens plus où mais il me semble avoir lu qu’il ne fallait jamais consommer de l’eau qui a bouillie deux fois. Pouvez vous me dire ce qu’il en est s’il vous plaît? Je vous remercie

Répondre

Vous désirez rejoindre la conversation?
Nous vous invitons à y contribuer!

Laisser un commentaire

Centre de préférences de confidentialité